Contact
Interviews, Témoignages entreprises

Cybersécurité : quand l’Elysée écoute les ETI

Notre adhérent Jean-Marc Abbadie, Directeur des Ressources Humaines et des Relations institutionnelles d’EPTA France, a représenté les ETI et le Club Nouvelle-Aquitaine lors d’une rencontre à l’Elysée le 29 avril dernier. Le sujet : la cybersécurité, un thème tristement actuel et auquel nous avions consacré une précédente réunion. L’entreprise a pu témoigner d’une cyberattaque vécue en 2019 : « une expérience douloureuse » rappelle Jean-Marc Abbadie. Enjeu de la rencontre : proposer au Gouvernement des actions pour aider les ETI, premières cibles actuelles de ces attaques.

Etude de cas pratique pour les représentants du président de la République

Si le METI et le Club des ETI Nouvelle-Aquitaine ont proposé à Jean-Marc Abbadie de faire partie des entrepreneurs invités, c’est parce qu’il a malheureusement été directement touché par la cybercriminalité. L’objectif de la réunion, qui rassemblait à l’Elysée 4 dirigeants d’ETI* : écouter leurs expériences et leurs demandes d’accompagnement. Face à eux, Philippe Englebert, Conseiller entreprises, attractivité et export du président de la République, et Guillaume Poupard, Directeur Général de l’ANSSI (Agence nationale de sécurité des systèmes d’information). Après les grandes entreprises, c’est en effet au tour des ETI d’être victimes de cyberattaques. Une sur deux en serait victime de près ou de loin !

Cela a ainsi été le cas d’EPTA France. Le 8 mai 2019, un virus apparaît dans les systèmes d’information. Présent en fait depuis avril, il infestait discrètement tous les réseaux. En ce jour férié, tous les systèmes se retrouvent à l’arrêt complet, dans le monde entier ! Le lendemain, les salariés sont renvoyés chez eux : impossible de réceptionner les approvisionnements comme de livrer les produits finis. La production est à l’arrêt. « Nous avons reçu une demande de rançon, rappelle Jean-Marc Abbadie. Nous avons immédiatement monté une cellule de crise, en contact avec les autorités, et déposé une plainte… et n’avons pas payé. » Une salle blanche permet de redémarrer des PC neufs pour recouvrer l’accès au réseau et à l’ERP de l’entreprise. Le 11 mai, la première version de l’antivirus est livrée. « Mais il a fallu le temps de déployer. Au final, le travail n’a pu reprendre que le 17, en partie en mode dégradé. »

Tirer les leçons des expériences vécues

« Il est important de partager toutes les expériences », remarque le dirigeant. Face à des interlocuteurs à l’écoute et attentifs, les chefs d’entreprises ont ainsi pu tirer des leçons et suggérer des pistes d’actions qui permettraient aux ETI d’être plus efficaces dans la tempête. La transformation numérique rend en effet indispensable l’intégration de la sécurité informatique au cœur de l’organisation des entreprises.
Parmi les propositions :

  • une sensibilisation des salariés, voire une obligation de formation aux bons réflexes,
  • une charte de bonnes pratiques proposée aux entreprises,
  • un numéro unique, sorte de guichet vers qui se tourner en cas d’attaque,
  • ou encore une liste d’intervenants ressources (techniques, juridiques, communication…)

Le groupe de travail qui vient de naître va poursuivre ses échanges pour définir une stratégie et un plan d’actions concret, représentatifs des ETI de France. Deux régions tests pourraient avancer sur ce sujet dans un premier temps. Un espoir de devenir plus forts, alors même que le président de notre Club lui-même, Marc Prikazsky, vient également de témoigner sur une attaque récente…

*Les autres dirigeants invités :
Pierre-Olivier Brial, Directeur Général Délégué du groupe Manutan et Président du Club des ETI Ile-de-France
François Dutilleul, Président de Rabot-Dutilleul
Fabien SIGUIER, Directeur général adjoint en charge des Ressources humaines et de la transformation d’ADISSEO

Filiale du groupe italien EPTA, EPTA France est leader de la réfrigération commerciale en France. Basée à Hendaye, l’entreprise fournit toute la grande distribution. Elle emploie 550 salariés et a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros. Son développement repose notamment sur l’innovation et la proposition de produits à faible impact environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Contact