Contact
Focus thématique, Interviews

Gascogne pousse les limites de l’éco-responsabilité

Acteur majeur d’une filière elle-même éco-responsable, celle de l’industrie du bois, le groupe Gascogne utilise depuis 60 ans un process industriel déjà vertueux. Sur ce socle, l’entreprise landaise investit pour aller toujours plus loin en réduisant encore sa consommation d’énergies fossiles. Déjà 87 % de son énergie – vapeur et électricité – est aujourd’hui produite par la biomasse issue de son activité, et de nouveaux procédés vont rendre le groupe encore plus autonome.

Williams Marquet

« Notre procédé papetier fonctionne presque en circuit fermé, décrit Williams Marquet, Directeur général délégué de Gascogne et adhérent du Club des ETI de Nouvelle-Aquitaine. La cuisson du bois puis la dissolution des fibres de cellulose permettent de récupérer de la lignine, que nous utilisons comme combustible pour produire l’essentiel de la vapeur nécessaire à notre activité. » Le procédé appelé « kraft », inventé à la fin du 18e siècle, permet de produire le papier du même nom, très résistant, commercialisé à des clients industriels pour de nombreuses applications, notamment l’emballage. Le groupe est même devenu leader mondial du Kraft Naturel Frictionné (KNF), un papier unique par ses propriétés mécaniques et esthétiques.

Réduire l’empreinte environnementale d’une activité très énergivore

Le procédé kraft a un double avantage, économique et environnemental, le processus papier étant très énergivore : pas moins de 1200 gigawattheures annuels pour l’usine de Mimizan, la plus gourmande. Mais l’entreprise a souhaité aller encore plus loin pour réduire l’énergie fossile consommée : en 2015, 27 millions d’euros sont investis pour fermer une chaudière au fuel lourd et la remplacer par une chaudière biomasse. En 2019, deux turbines à vapeur sont ajoutées pour produire de l’électricité, pour un investissement de 22 millions d’euros. Aujourd’hui, 98 % de la vapeur consommée sur le site est produite par les sous-produits issus du bois et de la fabrication de la pâte à papier. Et la moitié de l’électricité consommée est autoproduite.

Le site de Mimizan, principale usine papier du groupe

« Pour réduire notre empreinte environnementale, il est naturel pour nous de capitaliser sur nos ressources, qui elles-mêmes sont déjà sourcées à moins de 100 km de nos usines » relève Williams Marquet.

Encore des sources d’innovation possibles

Dans les cartons : un projet de transformation en combustible d’un autre sous-produit du procédé kraft, le savon. Il sera transformé en « tall oil » par un équipement spécifique, grâce notamment àune aide financière du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine et de l’Ademe, permettant de réduire encore des deux tiers la part d’énergie fossile… un choix d’indépendance validé a posteriori par la crise actuelle. Autre investissement prévu, un renouvellement du parc machine pour des matériels jusqu’à 30 % moins consommateurs en énergie. Et bien sûr, des travaux de recherche sur la réduction de la consommation d’eau.

Entre circuits courts et capacité à utiliser 100 % de la matière première, le groupe poursuit en toute discrétion sa contribution au développement durable de la forêt.

Voir le site du Groupe Gascogne

Créé par des sylviculteurs landais en 1925, le groupe Gascogne est présent dans l’ensemble de la filière Bois-Papier-Emballage (papier, sacs, emballages souples). Il compte 1400 collaborateurs dans une douzaine de filiales, pour un chiffre d’affaires consolidé de 360 millions d’euros dont 50 % à l’export dans 70 pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Contact